Accueil > Rencontres > Compte-rendus des R.I.R.

10 ans de Rencontres Interprofessionnelles Régionales : La force du réseau des acteurs de l’habitat

 

Les Rencontres Interprofessionnelles Régionales en Languedoc-Roussillon ont été initiées par l’Union régionale Hlm LR - URO Habitat en 2005 dans la cadre d’une co-maîtrise d’ouvrage partenariale, entre URO Habitat, la DREAL LR, l’ADEME LR et la Région Languedoc-Roussillon.

 

Trois thèmes annuels pour relayer « actualité nationale et réalité régionale », identifier les freins et les leviers rencontrés par les professionnels de toutes les filières, communiquer le plus largement possible sur les pratiques efficientes et la reconductibilité de démarches sanctionnées par des résultats éprouvés.

Chaque thème a mobilisé entre 150 et 300 auditeurs, selon sa pertinence, mais les partenaires se sont attachés à traiter tous les grands sujets de société, qu'ils soient très attendus techniquement ou qu'ils revêtent une urgence sociale et humaine, tel que la prise en compte du vieillissement ou la précarité énergétique... Des intervenants de qualité et d'horizon très différents ont apporté à chaque conférence une plus value incontestable et des points de vues transverses pour chaque thématique.

 

Inscrite depuis quinze ans dans une démarche novatrice avec la création puis l’animation du Plan Convergence, « Réseau régional des acteurs de l’habitat » l’union régionale Hlm LR, en assurant le pilotage de ces conférences triennales de 2005 à 2015, a démontré, si besoin était, son dynamisme et celui de ses partenaires. URO Habitat a créé dès 2007, un site internet dédié aux actions menées dans ce cadre ; le site Convergence, véritable outil de partage, de capitalisation et de diffusion est le site ressources des bailleurs mais aussi des Rencontres Interprofessionnelles Régionales en Languedoc-Roussillon - RIR LR.

 

Découvrez la plaquette de présentation des 10 ans de Rencontres Interprofessionnelles Régionales en Languedoc-Roussillon : Document

La 31e Rencontre Interprofessionnelle Régionale "Habiter en Méditerranée" - Jeudi 24 septembre 2015  - Congrès de l'USH - Montpellier

 

Les Rencontres Interprofessionnelles Régionales fêtent leurs 10 ans à l’occasion de la table ronde de clôture du 76e Congrès des HLM à Montpellier sur la thématique de l’Habitat Méditerranéen organisée par URO Habitat, en partenariat avec la DREAL, l’ADEME er la Région Languedoc-Roussillon.

 

« Quand on parle de l’habitat on prend en compte l’évolution de la famille, l’évolution économique, l’évolution des techniques et aussi les climats et les paysages urbains. Les logements sont des matières 1ère  de ces différences et nécessitent à ce titre une approche territoriale » ; Dans cette phrase Jean-Claude Driant, géographe et professeur à l’Institut d’Urbanisme de Paris, résume la richesse des sujets abordés lors de cette matinée d’échange en cette matinée de Clôture de l’Agora d’URO LR.

 

Les modes de vie changent

 

Le constat sur l’évolution  des modes de vie a permis de poser  le contexte complexe qui s’impose à ceux qui créent l’habitat de demain. Après avoir évoqué les inégalités dans l’accès au logement selon les régions, Monique Eleb, professeur à l’Ecole d’architecture ENSA Paris Malaquais a rappelé l’évolution de la famille modale ( père/mère/ enfant) qui ne représente plus que 46% de la population dans notre Région contre 36% de célibataires, 9% de divorcés, et 8% de veufs. Cet éclatement de la famille se répercute sur la façon dont on conçoit les logement, au côté d’autres éléments comme le développement du télé-travail ( 25% de la population occasionnellement, 10% tout le temps)  et l’augmentation des cohabitations. Tout ces éléments impliquent des logements avant-gardistes, prenant en compte des mutualisations, des flexibilités, des jardins en toiture, du coworking : « Il faut créer des logements qui permettent à toutes les configurations de famille de se loger.... à l’opposé de la tendance actuelle de banalisation d’un modèle standard entre la crise du foncier,  la pression sur le prix et les surfaces qui se réduisent de plus en plus. Plutôt que faire du logement qui correspondent aux règles mais à aucun mode de vie, il faut faire l’inverse ».

Une charge portée contre les réglementations trop contraignantes qui brident la créativité, l’initiative, l’innovation et l’adaptabilité intelligente reprise par de nombreux intervenants. Mais pour Philippe Madec, architecte urbaniste, membre de l’académie d’architecture social, il ne faut pas désespérer de faire changer les règles qui ne sont plus adaptées : « Il  est tout aussi  important de  faire évoluer les normes que de développer une architecture participative incluant les habitants »

 

Construire et réhabiliter en Méditerranée

 

Jean-Paul Volle professeur de Géographie Urbaine à l’Université Montpellier III précise ce qui selon lui constitue des éléments déterminants de l’habitat en méditerranée : « En quoi ce milieu peut rajouter à la façon de produire du logement ? Y aurait-il un comportement citadin spécifique au bassin méditerranéen et y aurait ’il un supplément culturel, une autre façon de voir les choses ? ». 

Avec une hausse prévue des températures, la multiplication d’épisodes de sécheresse et de pluies violentes, comme l'a rappelé Nicolas Bériot, Secrétaire général de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique, le climat méditerranéen impose pour l’architecte italienne Anna Maria Pozzo, un habitat adapté. Elle  rappelle le bon sens passé concernant le mode de vie dans les pays du Sud : « Il faut pouvoir s’isoler de la chaleur et vivre de façon très libre en extérieur en même temps. Il faut reprendre ces idées ancestrales mais avec les outils technologiques d’avant-garde d’aujourd’hui et de demain ».  Travail sur l’aridité, sur les jardins partagés, sur les matériaux isolants, sur la réintroduction des sols vivants et le renforcement des exigences concernant le confort d’été des bâtiments…telles sont quelques-unes des idées avancées par les autres intervenants, Francisca Cabrera Marcet, Jacques Brion, Simone Bascoul et Robert Alric .

 

L’habitat social en méditerranée un modèle ?

 

« Jusqu’à présent, rappelle Jean-Paul Volle, on fonctionnait sur des moyennes, il faut aujourd’hui fonctionner sur des extrêmes de climat pour bien construire».

La Région Languedoc-Roussillon a depuis 2009 établit un Plan Climat pour développer la construction de bâtiment économe en énergie au côté de l’ADEME et grâce à la démarche Envirobat BDM  ( Bâtiment Durable Méditerranée) une association interprofessionnelle créée en PACA et qui se développe en Languedoc-Roussillon : « Le maitre d’ouvrage dans la commande doit prendre ses responsabilités pour donner l’impulsion dès le cahier des charges afin que les gens de terrain proposent des solutions performantes et innovantes. Nous sommes là pour accompagner les maitres d’ouvrage et maitres d’œuvres », rappelle Florence Rosa,Présidente Envirobat BDM.

Pour Bernard Oliver, président  d’ARA HLM PACA, deux éléments sont indispensables : le travail avec le BDM et  l’impulsion  nécessaire donnée par le maitre d’ouvrage : « Les bailleurs sociaux sont novateurs depuis de nombreuses années dans la conception de leurs bâtiments car ils ont un objectif de pérennité et le souhait de rénover le plus tard possible ». Une volonté qui rejoint celle des habitants désireux de logements économes en énergie. Mais cela ne suffit pas : encore faut que les habitants soient formés à l’utilisation économe de leur logement.

Alors oui, pour Denis Rey, Directeur d’URO Habitat, les bailleurs sociaux sont un modèle dans leur proposition d’habitat durable : « Il y a longtemps que nous avons relevé le défi, mais aujourd’hui nous devons frapper plus fort  afin qu’au plus haut niveau de l’Etat on comprenne que le logement est une cause nationale ».

Il semble qu’il ait été entendu !

XXXe Rencontre Interprofessionnelle Régionale - 27 novembre 2014

"Rénovation énergétique : comment faire face à l'urgence?"

 

La dernière rencontre interprofessionnelle de l'année a réuni un nombreux public Jeudi 27 novembre dernier au CANOPE de Montpellier.

 

Près de 200 participants ont pu ainsi découvrir des approches pragmatiques, techniques mais aussi sociétales et économiques, liées aux enjeux de la rénovation énergétique des logements.

 

L'introduction par les 4 co-organisateurs a permis de situer le contexte général de cette problématique :

 

  • Philippe MONARD, Directeur -adjoint de la DREAL-LR a développé le thème : "Du plan d'investissement pour le logement à la Loi sur la transition énergétique : le Plan de Rénovation Energétique de l'Habitat (PREH)" : Présentation,
  • Frédéric GUILLOT, Directeur régional de l'ADEME a exposé "l'accompagnement de projets de rénovation et la motée en compétences des professionnels",
  • Jean-Philippe BROSSARD, Directeur des politiques Internationales, Européennes et Contractuelles à la Région LR, a présenté "le nouveau programme opérationnel FEDER/FSE",
  • Denis REY, Directeur d'URO Habitat, est quant à lui, revenu sur "l'Agenda 2015-2018 et sur la motion pour la révision du zonage HLM".


La présentation du contexte et des outils a permis, tour à tour, à :

 

  • Claire DOLLE, Chef de division bâtiment construction, Service énergie de la DREAL, d'approfondir le PREH, ses principes et point d'étape : Présentation,
  • Wilfried HACHET, Chargé de projet Energies renouvelables, Service Plan Climat, Energies & Déchets à la Région Languedoc-Roussillon, de faire un zoom sur les outils financiers au service de la rénovation énergétique "RENOV LR et les Fonds FEDER" : Présentation,
  • Jacques BAGHI, Directeur de la Cellule économique économique régionale de faire un point sur "le baromètre bâtiment durable": Présentation ,

 

Après des échanges avec la salle, divers retours d'expérience sur différents types de parcs (privé-public) ont été exposés :

  • Violaine SEILER, Responsable de développement URBANIS, a présenté diverses "Opérations d'amélioration de l'habitat dans le cadre du programme "Habiter mieux" de l'ANAH : Présentation,
  • Gilles MALATERRE, Responsable technique FDI HABITAT, a présenté une opération d'"Optimisation chaufferie collective à la Résidence Les Terrasses de Bermonde à Uzès" : Présentation,
  • Thierry MARTY, Responsable technique HERAULT HABITAT, a exposé l'opération de rénovation de la Résidence La Pergola" : prévisions, réalité et usages : Présentation,
  • Enfin, Jérémie MUZELLIER, Directeur tecnique BET ARCH.ECO.E, a présenté la rénovation BBC Effinergie de la Résidence Les Barres de Saint-Roch" : Présentation .


Le programme de cette journée prévoyait ensuite la tenue d'une table ronde autour du thème : "Convergence des enjeux, Convergence des acteurs".

Les 6 intervenants :

  • Jean-Claude DEPOISIER,Président de la Cellule Economique Régionale du BTP LR,
  • Fabien BLASCO, Directeur adjoint Foncier Aménagement, Montpellier-Agglomération,
  • Bertrand LAPOSTOLET,Responsable national de programme, Fondation Abbé Pierre,
  • Nicolas CATTIN, Chargé de mission, ALE Montpellier,
  • André ARIOTTI, Architecte associé, Agence Coste Architectures, Présentation,
  • et  Alberto Viçoso De Gouvéia, Directeur, FDI ICI,

ont débattu autour des enjeux de la rénovation énergétique, qu'ils soient économiques, territoriaux, sociétaux, environnementaux et ce, quel que soit le type de parc concerné (public, copropriétés...).

Le traditionnel buffet a ensuite été offert à tous les participants dans une atmosphère professionnelle mais, comme à l'accoutumée, des plus conviviales!

 

Les organisateurs, DREAL, ADEME, Conseil Régional LR et URO Habitat, remercient chaleureusement les intervenants et l'ensemble des participants d'avoir fait de cette 30e Rencontre Interprofessionnelle Régionale, un succès renouvelé et vous donnent rendez-vous en 2015 !


Top