Accueil > GRAND DELTA HABITATexplore l'habitat autonome : Présentation du Projet "Seul sur Mars"

GRAND DELTA HABITAT explore l'habitat autonome : Présentation du Projet "Seul sur Mars"

 

Mardi 15 octobre au Palais des Papes à Avignon, Patrick Baudry est venu présenter le projet d’habitat autonome “Seul sur Mars”. Qui mieux qu’un astronaute pour dynamiser nos espoirs de changements et nous faire rêver d’un futur plus écologique.

 

Lors d’une conférence, il a retracé son parcours légendaire en partageant son expérience de 7 jours passés dans l’espace à bord de la navette américaine Discovery.

Des vidéos et des enregistrements sonores ont permis à l’assistante, déjà captivée par le récit, de réaliser l’expérience exceptionnelle qu’il a vécue.

Une préface idéale pour évoquer « Seul sur Mars », après le rêve, la prise de hauteur, les invités ont été conviés à monter encore quelques étages plus haut. C’est dans la majestueuse salle du Grand Tinel qu’une surprise de taille les attendaient : la maquette géante du projet des 6 villas autonomes en énergie, tapis dans l’ombre, sous la haute sphère, gigantesque, elle est apparue progressivement sous les feux des projecteurs dans une ambiance sonore digne des plus grands films de science-fiction. Une mise en scène qui ravive l’imagination, qui ouvre le champ des possibles mais surtout celui de la créativité. Celle-là même qui a toujours permis à l’homme d’avancer et qui va nous permettre de bâtir un futur énergétiquement plus propre, plus responsable.

 

Innovations au présent  - Solutions au futur

2019 : SEUL SUR MARS  6 VILLAS AUTONOMES A L'ISLE SUR LA SORGUE

Z é r o c h a r g e s Ce titre évocateur identifie un projet, qui tout étant de petite taille, se veut emblématique et précurseur. Grand Delta Habitat souhaite construire sur un foncier situé sur le cœur de territoire, 6 logements individuels qui anticiperont l’évolution de la réglementation thermique à venir. Ceux-ci devront atteindre l’objectif de l’autonomie énergétique. La réduction des coûts d’exploitation et l’atteinte de l’objectif  «  zéro charges  » seront également une priorité. Le plus grand impact énergétique et économique d’un bâtiment n’est pas dû à sa construction, mais à  sa consommation et donc à sa dépense en énergie pendant son cycle  de vie et d’exploitation.

 

Étapes clés du projet

  • Le choix judicieux du terrain : I'Isle sur la Sorgue
  • Le choix d’une équipe de maîtrise d’œuvre : 3 cabinets réalisant chacun 2 villas
  • Une simulation thermique dynamique
  • Des systèmes de mesure des consommations réelles

 

LE LABEL «BEPOS EFFINERGIE»

La réalisation d'habitat à énergie positive BEPOS reprend les principes des bâtiments passifs (BEPAS), en y incluant, en plus, des éléments de récupération et production énergétique tels que :

• une ventilation avec récupération de chaleur sur l'air vicié. (VMC double flux)

• la récupération des calories des eaux grises

• la production photovoltaïque d’électricité.

 

L’objectif à atteindre est le « zéro charges ». Les locataires auront à charge uniquement leur loyer. Les autres dépenses liées au logement seront soit supprimées, soit compensées par de la production photovoltaïque.

«   L ’É N E R G I E  L A  M O I N S  C O U T E U S E  E S T  C E L L E  Q U'  O N  N E  C O N S OMM E  P A S.   »

Les perspectives sont stimulantes et la démarche devient indispensable car à partir de 2020, la norme bâtiment à énergie positive devrait être obligatoire pour tous les logements neufs.

 

Retrouvez :

  • La plaquette de présentation "Seul sur Mars : Innovation au présent - Solutions au futur" : DOCUMENT

 

AE ARCHITECURES - MONTPELLIER ATELIER AVIGNON ARCHITECTURE MAP - MARSEILLE

Top